ArcheoTrotter.com

Oppidum de Ruscino

à Perpignan, Languedoc-Roussillon (France)

Oppidum de Ruscino(photo1) - ArcheoTrotter.com Oppidum de Ruscino(photo2) - ArcheoTrotter.com Oppidum de Ruscino(photo3) - ArcheoTrotter.com Oppidum de Ruscino(photo4) - ArcheoTrotter.com Oppidum de Ruscino(photo5) - ArcheoTrotter.com Oppidum de Ruscino(photo6) - ArcheoTrotter.com
Notice archéologique :

L'oppidum de Ruscino fait partie des sites archéologiques incontournables des Pyrénées-Orientales. Il occupe une petite colline installée à l'est de Perpignan, à Château-Roussillon (Castell Rossello). Le site fait l'objet de recherches archéologiques depuis la fin du XVIIIe s., travaux qui ont, depuis, largement démontrés l'intérêt notable de ce gisement emblématique du Roussillon. Aujourd'hui, un centre archéologique est installé à proximité et le site est la propriété de la municipalité de Perpignan.

Une première occupation du Néolithique moyen est documentée grâce aux recherches récentes. Bien que celle-ci ne soit pas réellement visible sur le terrain, la mise au jour d'outillage lithique (outils en pierre taillée) montre que la colline est vraisemblablement occupée depuis le Néolithique moyen ou final. Néanmoins, ces mêmes fouilles ont également permis de révéler que cette occupation n'est pas continue avec les installations postérieures (protohistoriques puis antiques).

Le site est ensuite occupé à nouveau à partir de la fin de l'âge du Bronze, sans que l'on puisse réellement caractériser cet habitat. C'est à partir de l'extrême fin de l'âge du Bronze, au Bronze final IIIb (IXe siècle avant notre ère), qu'un habitat s'intalle de manière durable. Bien qu'aucune structure à caractère domestique de cette période ne soit connue, il est possible de restituer un habitat peu densifié à l'image de ce que l'on connait à la même période pour la région (par exemple à Mailhac dans l'Aude). En outre, la découverte de plusieurs tombes (sépultures à incinération) de la même période, conforte l'hypothèse d'un habitat du Bronze final IIIb.

Au cours du premier âge du Fer, l'habitat couvre une superficie d'environ 8ha à la fin du VIIe et au début du VIe av. n. è. Des fouilles récentes ont d'ailleurs permis de mettre au jour une habitation à double abside, dont on peut voir une restitution à côté du centre archéologique Rémy Marichal. Ce bâtiment, supporté par une série de poteau en bois, offre un exemple remarquable de l'architecture du premier âge du Fer dans le Sud de la France. Pour le second âge du Fer, l'oppidum est particulièrement connu pour être la capitale des Sordes, peuple installé dans l'actuel Roussillon et mentionné dans plusieurs textes antiques.

Dans l'Antiquité, Ruscino reçoit le statut de cité latine. La ville est doté d'un forum monumental dans le milieu du Ier siècle av. n. è., ensemble nettement visible aujourd'hui sur le site. Au changement d'ère, la cité entamme un déclin certain mais le site reste occupé jusque à la fin de l'Antiquité. Au Moyen-Âge, Château-Roussillon est le lieu de résidence des comtes du Roussillon jusqu'à ce qu'ils s'installent à Perpignan au Xe siècle.

L'essentiel des vestiges visibles sur le site datent l'époque romaine (essentiellement du Ier s. av. n. è.). Le forum est visible à l'ouest de la route qui traverse le site.
 
Informations :
  • État de conservation : Bon
  • Période(s) : Préhistoire, Protohistoire, Antiquité, Moyen-Âge,
  • Occupation : Néolithique Moyen/Xe siècle
pieton
velo
parking
handicap
Lieu de départ conseillé : Centre archéologique Rémy Marichal
Difficulté de l'accès : difficulte
Accessibilité : Fermé au public

...Chargement de la carte...

photo
wc
musee
resto
boutique
services
visites
Panneaux explicatifs : Moyen
Avis sur la visite :
Pour visiter l'oppidum, il est nécessaire de contacter l'office du tourisme de Perpignan (perpignantourisme.com). Celui-ci propose des visites guidées pour les groupes (50 pers. max.) d'une durée de 2 heures.
guide Audio-Guide guide Visites Guidées
Infos
tarif Consulter l'office du tourisme de Perpignan
horaires Le site est habituellement fermé. Il est néanmoins possible d'aller le visiter en contactant l'office du tourisme.
 
siteweb Voir le site web
tel Voir >>
Sources & bibliographie...
Ajoutez des sources pour Oppidum de Ruscino et contribuez à la diffusion du patrimoine archéologique
Ouvrages :
- Marichal2003 :
R. Marichal et I. Rébé, Les Origines de Ruscino du Néolithique au premier âge du Fer, Monographies d'archéologie Méditerranéenne n°16, 2003
Lire >
+ Ajoutez un ouvrage
Sites Web :
- Wikipedia :
Voir >
- Pyrénées Catalanes :
Voir >
+ Ajoutez un site web

... Aucun commentaire n'a été posté pour cette fiche ...

Ajouter un commentaire

  par smunos — mise à jour le 29/03/2016 par a.rivalan (Archéo).
Booking.com
trotter Depuis 2012
Archeotrotter.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported
coypright
Fermer

Accedez à votre espace Trotter

Pseudo :
Mot de passe :
 
Fermer

Accedez à votre espace Trotter

Pseudo :
Mot de passe :
 
Fermer
 
Oppidum de Ruscino(photo1) - ArcheoTrotter.com
>
Fermer
< Oppidum de Ruscino(photo2) - ArcheoTrotter.com >
Fermer
< Oppidum de Ruscino(photo3) - ArcheoTrotter.com >
Fermer
< Oppidum de Ruscino(photo4) - ArcheoTrotter.com >
Fermer
< Oppidum de Ruscino(photo5) - ArcheoTrotter.com >
Fermer
< Oppidum de Ruscino(photo6) - ArcheoTrotter.com